Weekly Insight #15 – Les Enjeux des Terres Rares

English version below —

La demande mondiale en  terres rares  va doubler d’ici 2030, sous l’effet de la révolution digitale et la transition énergétique. La plupart des pays ignorent trop les enjeux géopolitiques et environnementaux qui leur sont liés.

Les terres rares sont utilisées dans un nombre croissant d’applications technologiques (éoliennes, smartphones, véhicules électriques, systèmes radars, etc.). Elles sont relativement abondantes dans la croûte terrestre, mais dans des concentrations exploitables bien moins importantes que pour la plupart des minéraux.

La Chine, qui produit près de 60% de la plupart d’entre eux et en raffine 80%, bénéficie d’un monopole virtuel sur ces métaux.

Il est temps pour les entreprises et gouvernements de déployer une diplomatie minérale en accord avec les enjeux des terres rares, afin de ne pas se retrouver pris au piège d’une dépendance destructrice. Des pays comme les Etats-Unis, le Japon ou l’Australie ont déjà amorcé une telle stratégie.

English version:

Global demand for rare earths will double by 2030, driven by the digital revolution and the energy transition. Most countries do not consider enough the geopolitical and environmental issues at stake.

Rare earths are used in a growing number of technological applications (wind turbines, smartphones, electric vehicles, radar systems, etc.). They are relatively abundant in the earth’s crust, but in much lower exploitable concentrations than most mineral ressources.

China, which produces nearly 60% of rare earth elements and ensures 80% of global transformation, enjoys a virtual monopoly on these metals.
It is high time for companies and governments to deploy a mineral diplomacy in line with the reality of rare earths, in order to avoid being trapped in a destructive dependency. Countries such as the United States, Japan and Australia have already initiated such a strategy.